Oxyban dans une centrale de biogaz

Projet de référence


 

Désignation du produit

Oxyban

 

Secteur de mise en œuvre du produit

Secteur des déchets

Client

AVEA

Site de production

Hassfurt

 

Le défi

Un problème d'étanchéité


 

Les tubes de connexion d’une centrale de biogaz utilisés jusqu’ici devaient être remplacés toutes les 2 à 3 semaines : attaqués par le méthane et l’ammoniac qu’ils transportaient, ils présentaient des fuites.

Le fond du digesteur d’une centrale de biogaz est muni de buses, assurant l’apport de gaz de fermentation dans la biomasse. Les tuyaux de connexion utilisés jusqu’ici chez AVEA présentaient un problème : ils éclataient au bout de peu de temps (env. 2 à 3 semaines) ou perdaient leur étanchéité. Ceci n’était manifestement pas le fait des pressions survenant dans l’installation, de deux à sept bar, mais du méthane et de l’ammoniac passant par les tuyaux. Ceux attaquaient le matériau, entraînant des endommagements. Il en résultait des fuites.

 

LA solution

Un pour tous


 

Les tuyaux de connexion utilisés jusqu’ici furent remplacés par des tuyaux OXYBAN intégrant des éléments en EPDM, confectionnés à l’aide de raccords originaux de l’installation de biogaz existante.

Schlemmer propose, par le tuyau OXYBAN à cinq couches entouré de tresses la base idéale permettant de répondre aux exigences individuelles du client en adaptant la composition de ces couches. Alors que la gaine annelée est toujours recouverte d’une tresse en acier inox, les matériaux les plus divers sont utilisés en éléments intégrés, permettant ainsi de concevoir un tuyau extrêmement flexible pour les domaines d’application les plus divers.

 

Le résultat

Réduction des coûts, augmentation des capacités de traitement !


Grâce aux tuyaux OXYBAN à éléments en EPDM, la maintenance de la centrale de biogaz peut avoir lieu à des intervalles plus importants, ce qui permet de diminuer les frais d’entretien et d’optimiser l’exploitation des capacités de traitement des installations.